L’effort d’entretien

Rapport d'activités 2017

Un acteur de la qualité de vie

Picardie Habitat poursuit une politique active et volontariste de valorisation et rénovation du patrimoine existant. Les 11.546 logements et équivalents de l’ESH font l’objet d’interventions constantes pour maintenir en état et améliorer le parc immobilier.
La rénovation des logements est un enjeu essentiel pour faire baisser les factures d’énergie et mieux vivre. Les mesures gouvernementales et la mise en place d’outils financiers ont permis à Picardie Habitat de s’engager contre la précarité énergétique de ses clients locataires.

La réduction de la dépense énergétique

Régulièrement, des travaux d’amélioration de l’isolation, générant des économies d’énergie et permettant une diminution des charges locatives, sont menés.

En 2017, la réhabilitation du patrimoine a porté principalement sur des interventions au niveau des bâtis (menuiseries, toitures et terrasses, isolation thermique par l’extérieur). Des travaux d’amélioration du confort des logements et parties communes ont été réalisés (remplacement des portes palières, revêtements de sol et sanitaires, tri sélectif).

235 ordres de service ont été passés portant sur la réhabilitation de 1 851 logements pour un montant de près de 16 320 000 € HT, soit un coût moyen de 8 817 € HT par logement. Plus de 50 % de ces ordres de service concernent l’installation de nouvelles chaudières.

Une politique de réhabilitation

L’organisation de l’équipe de réhabilitation et l’effort budgétaire consenti au titre de l’amélioration de son patrimoine traduisent l’engagement de Picardie Habitat en faveur du confort de ses clients locataires. Des pratiques innovantes, très appréciées des élus locaux, ont facilité les interventions : guide pratique de réhabilitation à l’intention des locataires, panneaux d’affichage sur les espaces publics au voisinage des programmes.

Chaque année, des opérations de réhabilitation sont engagées sur 10 à 15 sites d’importance variable.
En 2017, 600 logements répartis sur 13 sites ont fait l’objet d’une livraison pour près de 6.000.000..HT
La réhabilitation
nombre de logements réhabilités (et engagés)
2013 : 1 381 logements   ● 2014 : 2 129 logements
2015 : 1 784 logements 2016 : 2 343 logements   ● 2017 : 2 451 logements
En 2017, 600 logements réhabilités sur 13 sites ont fait l’objet d’une livraison pour près de 6 000 000 € HT, dont deux chantiers importants.:

• LIANCOURT « Victor Hugo 2 » (60).: réhabilitation thermique et amélioration du confort des 45 logements – Investissement : 1.336.000..HT ;
• SENLIS « Beauval » (60) : dans le cadre d’une acquisition-amélioration de la résidence (36 logements), l’intégralité du bâtiment a bénéficié d’une réhabilitation lourde, sur les plans technique et esthétique, du confort et de la sécurité électrique et incendie. Ce chantier a bénéficié de fonds FEDER (Fonds Européen de Développement Économique et Régional). Investissement : 2.480.000..HT.

La performance thermique de ces deux résidences a été améliorée de 76.%, passant la consommation moyenne énergétique de catégorie E à B. Pour l’année 2017, la maintenance du patrimoine, comprenant notamment le gros entretien, l’entretien courant non récupérable, les contrats et fournitures de matières, a été budgétée à 5,9 millions d’euros.
La réhabilitation
travaux livrés ou démarrés en 2017 – en k€
2013 : 7 126 k€    2014 : 9 807 k€   2015 : 7 518 k€
2016 : 11 740 k€   2017 : 22 135 k€

L’accessibilité et l’adaptation des logements

Picardie Habitat contribue au « maintien à domicile » et réalise, depuis plusieurs années déjà, de multiples aménagements pour les personnes âgées ou à mobilité réduite. Ils concernent principalement les salles de bains des logements. Les travaux d’aménagement pour personnes à mobilité réduite ont permis de bénéficier d’un abattement de plus de 240.000.€ sur l’appel de la taxe foncière 2017. En réponse au vieillissement de la population, notre ESH a engagé en fin d’année une étude pour envisager un plan d’action à long terme après diagnostic. Il concerne les aménagements du logement existant, mais également les services, en coordination avec d’autres partenaires et réseaux d’accompagnement au bien-vieillir à domicile.

En 2017, 20 ordres de service ont été établis pour l’aménagement de douches pour personnes à mobilité réduite et autres équipements.
Les travaux d’aménagement pour personnes à mobilité réduite ont permis de bénéficier d’un abattement de plus 240.000.€ sur l’appel de la taxe foncière 2017